Un très bon dossier sur le Slow Sex réalisé par Emmanuel Duquoc pour la revue nexus – juillet-août 2017

Extraits

Choisir: l’intensité ou la paix
Selon qu’il aboutit à une décharge orgasmique ou qu’il est vécu en mode slow, l’acte sexuel a des conséquences physiologiques et semble-t-il relationnelles bien différentes. La nature nous a dotés de deux voies possibles pour satisfaire notre propension au plaisir. Autant les connaître si nous voulons déjouer les pièges de la chimie amoureuse.

Voir sur le site de Nexus